OSER

oser

Laetitia Huet
Revue Couples et familles n° 179 Extraits

(…) Se dégage un constat : oser, c’est être dans la vie ! Ce que Goethe exprime ainsi : « Exister, c’est oser se jeter dans le monde ».

En effet, toute la vie durant nous serons face à des défis que nous oserons relever ou non.

Prendre sa place dans la fratrie, s’affirmer à l’école, déclarer sa flamme à la personne qu’on aime, avoir des enfants, postuler pour un job, faire le tour du monde en trottinette… pour tout cela, et de nombreuses choses encore, il faudra de l’audace, de l’inconscience (« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ! » – Mark Twain) et un grand courage.

D’ailleurs dans notre métier, nous ne cessons de recevoir des gens qui osent… qui osent regarder en face leurs difficultés, qui osent solliciter une conseillère conjugale et familiale, qui osent raconter leur histoire, qui osent s’ouvrir pour avancer dans la vie et oser la paix, avec soi, avec l’autre.

Mais oser, pour parvenir à se poser, s’opposer et s’imposer ne se fait pas sans lutte contre nos peurs, nos inhibitions et autres vieux démons. En effet, la peur qui nous empêche de se lancer se niche dans de nombreux recoins inconscients :

– Que ce soit dans la lignée : un décès en couches, une ruine suite à une faillite peuvent plomber les ardeurs des descendants par crainte inconsciente des scénarios de répétition ;

– Que ce soit dans une éducation sans droit à l’erreur, réclamant la perfection en tout.

(…) Le renoncement devient alors la solution pour éviter de se confronter à la réalité de l’imperfection humaine ;

– Que ce soit dans le manque d’estime et de confiance en soi qui fait craindre la moquerie ou le ridicule.

… Etre exposé au jugement des autres, c’est passer un examen devant un jury forcément menaçant.

– Enfin, ce peut être dans la peur de moins ou de ne plus être aimé.

Parce que qu’essuyer un refus ou encaisser une critique sera vécu comme un abandon, comme la fin de l’amour et la destruction du lien.

Alors, face à tous ces obstacles, comment oser « oser » ? En osant s’aimer soi-même, avec nos besoins, nos manques, nos fragilités, nos compétences.

Oser s’aimer tel que l’on est (…), en préférant être vivant plutôt que parfait.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s