Sujet sensible, paternité imposée

Mary Plard est avocate en droit des personnes et de la famille.
Féministe de la première heure, elle lutte depuis toujours pour les droits de la femme.
Interpellée par l’histoire d’un client, elle découvre l’univers des pères malgré eux, assignés en justice pour reconnaissance de paternité et devoir de pension alimentaire, quelques fois des années après la naissance de l’enfant, quelques fois sans même qu’ils aient su qu’il y avait eu enfant.

Ce n’est pas facile d’être mère, ce n’est pas facile de décider de ne pas l’être ;
Peut-on considérer que cela ne l’est pas non plus d’être père quand on n’a pas voulu l’être ?
Que ce peut être violent d’être mis devant le fait accompli ?
Au pied du mur ?
Impuissant face à la loi ?

Les mères ont des droits.
Les pères ont des droits.
Les femmes qui ne veulent/peuvent être mère ont des droits.
Et les hommes ?

Le combat pour les droits des femmes est indispensable à l’égalité homme/femme, dans tous les domaines ;
Mais si la sécurisation de ces droits se fait au détriment de ceux des hommes, on bascule dans un rapport de force inversé, au détriment d’une vraie égalité.
Les femmes qui refusent une maternité ont recours à l’IVG ; C’est dans la loi.
Quel recours ont les hommes qui refusent une paternité ? Aucun. C’est aussi dans la loi.

Serait-ce envisageable, puisque les femmes peuvent faire un choix, que les hommes le puissent aussi ?

Sujet sensible donc, souvent douloureux pour la mère, le « père » et l’enfant et que nous proposons à votre réflexion.

C.C
Conseillère conjugale

« Paternités imposées » Mary Plard Ed. Les Liens qui Libèrent 2013 – Extrait
(L’avocate met en miroir une jeune fille qu’elle a accompagnée, il y a longtemps, à un entretien pré IVG redouté et un client, « père » paniqué).

« Georges d’un côté, cette jeune cliente de l’autre. A vingt-cinq ans d’intervalle, les mêmes tourments, la même détresse face à une vie qui vient d’eux et qui veut s’implanter dans la leur, mais que ni l’un ni l’autre, à ce moment-là, n’est en mesure d’assumer. Les raisons de cette défaillance importent peu. La question c’est celle du choix, de la responsabilité que l’homme ou la femme est capable ou non de porter à cette période de son existence. Qu’elle soit féminine ou masculine n’avait aucune importance.
… La comparaison s’imposait à moi : Et si Georges et cette jeune fille, encombrés tous les deux par une grossesse non désirée, se trouvaient dans la même situation douloureuse ?
… Ma jeune cliente n’avait pas pris les précautions qui s’imposaient ? Georges non plus !
Elle ne pouvait assumer l’enfant qui allait naître ? Georges non plus !
Cette promesse d’enfant ne la faisait pas rêver ?
Georges non plus ! ».

3 Comments

  1. Bonjour je sui dans une impasse et voudrais si possible avoir des réponses voilà le père de mes enfants et moi nous nous sommes raconter il y a maintenant 10ans le 13 février 2010 et avant notre rencontre il a connu une fille avec le quelle il a eu une liaison 2semaines elle et parti car il ne voulait pas d’elle et lui avait dit des le départ plusieurs mois après la contacter pour lui dire qu’elle était enceinte et lui lui a dit quil nen voulait pas quil avait déjà deux enfants d’une première unions et quil nen voulait pas d’autre et surtout pas avec elle a se moments la nous étions ensemble elle a essayé de détruire a de multiples reprises en le harcelant de message ou en essayant de contacter sa vraie fille qui a 13ans elle a fait des menaces a ma belle-fille en lui disant que si il ne fessait pas en sorte que son pere voi set enfants non désiré elle et elle lancerai une procédure de paternité au tribunal ma belle-fille lui envoyer un message en lui disant qu’elle ne voulait pas continuer à discuter avec elle qu’elle ne voulait pas et que son père ne voulait pas connaître cet enfant et elle a dit qu’elle nous emmener au tribunal je sui perdu et très en colère mon conjoint deja fragile et anéanti il ne veut pas delle dans sa vie et personnellement je sui a deux doigts de tous quitter et partir avec nos enfants légitimes je sui vraiment perdu et ne cest vraiment plus koi faire en voyant mon conjoint s’enfoncer dans une grande dépression nous ne sommes même pas sur que sa soi réellement son enfant j’aimerais tellement des réponses concernant

    J'aime

    1. Bonjour,
      Nous bien reçu votre message sur votre situation familiale, liée à l’article sur la paternité imposée.
      C’est effectivement une situation complexe et douloureuse qui vous affecte tous.
      Si vous habitez Toulouse, ou les environs, je vous propose de nous contacter afin de prendre RV pour discuter de tout cela, que ce soit vous, votre compagnon, ou tous les deux.
      Sinon, en fonction du lieu de votre résidence nous pouvons vous aider à trouver des interlocuteurs qui pourront vous aider.
      Téléphone de contact : 06 70 30 35 27
      Cordialement,
      L’équipe de Couples et familles

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s